Bien Comprendre le référencement Web en Tunisie


Guide Pratique.

Google, c’est le big boss, tout ça, on est d’accord. Mais tel Superman et sa Kryptonite, son algorithme a ses limites ! Par exemple : • Google a du mal à lire et comprendre certains rich media. Du coup, pensez à les accompagner d’indications sur le sujet dans le titre, dans le texte alentour, etc. • Banissez les mots-clés un peu inhabituels du type : unité de stockage réfrigérante à la place de réfrigérateur. Google risque de ne pas comprendre. Et d’ailleurs, les humains non plus. Google ne peut pas accéder aux pages protégées qui se trouvent derrière les formulaires. Du coup, elles ne seront pas référencées. Bon, pas de panique. Oublier un de ces aspects peut par exemple vous valoir un minuscule déclassement sur les moteurs de recherche, surtout si vos concurrents bossent énormément leur référencement Tunisie en parallèle.

Les pénalités Google dans le SEO

Les pénalités manuelles : Le brief : Les googlers (employés de Google) visitent manuellement votre site web et dénoncent les pratiques jugées contraire à la ligne de conduite définie par Google. La pénalité manuelle peut viser l’ensemble du site, une section en particulier ou des pages. On compte environ 400 000 pénalités manuelles chaque mois. Les causes ? Vous avez acheté des liens en masse (je vous avais dit que c’était quitte ou double !), sur-optimisé vos mots-clés, fait du duplicate content (c’est mal) … Les conséquences ? • Drastiques. Vous ne voulez pas le savoir, vous en ferez des cauchemars, mais je vous en parle quand même. • Disparition de pages de votre site sur certaines requêtes dans les résultats de recherche • Perte de places dans les moteurs de recherche donc baisse de votre trafic. • Voire même : désindexation totale de certaines pages jugées vraiment problématiques. Comment faire pour vous tirer d’affaire ? L’épée de Damoclès vous est finalement tombée sur la tête. Ça fait mal. Une seule solution pour vous sortir de là : supprimer ce qui a posé problème. Ensuite, contactez Google via « Google Search Console » pour lui demander gentiment de réexaminer votre site. Attention, ça peut prendre du temps ! Il faut repasser sur votre site et balayer tous les liens et articles susceptibles de poser problème (vague de lamentations). Bon, évitez quand même de désavouer tous les liens en masse sans les trier ! Certains sont très utiles à votre site, et vous devriez tout reprendre à zéro (vague de lamentations puissance 1 000). Au final, lever une ou plusieurs pénalités prend souvent plusieurs mois. Pour mettre toutes les chances de votre côté, demandez un réexamen en détaillant toutes les actions que vous avez prises pour corriger la situation. Soyez le plus précis possible pour faciliter la démarche des employés et surtout, leur prouver votre bonne foi (parce que vous êtes un type sympa, et vous n’aimez pas les conflits). La fin de l’histoire : Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… Malheureusement non, on en est loin. Une fois la pénalité manuelle levée, vous récupérez une bonne partie de votre trafic mais rarement la totalité pour autant. Dur.

Les pénalités algorithmiques

C’est la pénalité que vous ne voyez pas venir, parce que personne ne vous prévient. Vous vous levez juste le matin et PAF, vous constatez une chute de trafic et du positionnement dans Google. Vous auriez décidément pu rêver mieux comme lundi matin. Pénalité algorithmique n°1 : PANDA Le brief : Lancée en 2011, elle évalue la pertinence des contenus pour l’internaute. Vos contenus ne sont pas de bonne qualité ou pertinents ? Alors Google vous colle l’étiquette de « site de fermes contenus ». Dans ce cas, si votre site descend en dessous d’un certain niveau de contenus de faible qualité, il est entièrement pénalisé. Et ça, c’est pas du tout classe. C’est même plutôt moche. Les causes ? Vous avez dupliqué du contenu (vous le faites exprès ?), vos pages sont illisibles pour les internautes, vos contenus sont de très faible qualité ou très courts… Les conséquences ? La vision d’horreur continue. Google désindexe toutes les pages de votre site qu’il considère de mauvaise qualité. Résultat : -30 ou -950 places direct dans les moteurs de recherche en fonction de la gravité des faits. Chute rapide et brutale du trafic. Pleurs. Dépression. Comment faire pour vous tirer d’affaire ? La situation est grave, vous devez sortir la tête de l’eau. Pour ça, il faut corriger ce qui ne va pas dans vos contenus. Ensuite, vous devrez attendre une mise à jour majeure de l’algorithme PANDA pour que votre site soit ré-analysé et que la pénalité soit levée. Et ça, ça peut durer plus d’un an. Pour éviter de mettre la clé sous la porte en attendant (j’exagère à peine), vous pouvez peut-être actionner d’autres leviers qui vont permettre de ne pas stopper totalement la croissance de votre site : Agence de communication Tunisie sur les réseaux sociaux, ergonomie du site optimisée à fond…

Mais rien d’aussi dramatique…. que les redoutables pénalités Google !

Les pénalités manuelles

Le brief : Les googlers (employés de Google) visitent manuellement votre site web et dénoncent les pratiques jugées contraire à la ligne de conduite définie par Google. La pénalité manuelle peut viser l’ensemble du site, une section en particulier ou des pages. On compte environ 400 000 pénalités manuelles chaque mois. Les causes ? Vous avez acheté des liens en masse (je vous avais dit que c’était quitte ou double !), sur-optimisé vos mots-clés, fait du duplicate content (c’est mal) … Les conséquences ? • Drastiques. Vous ne voulez pas le savoir, vous en ferez des cauchemars, mais je vous en parle quand même. • Disparition de pages de votre site sur certaines requêtes dans les résultats de recherche • Perte de places dans les moteurs de recherche donc baisse de votre trafic. • Voire même : désindexation totale de certaines pages jugées vraiment problématiques.

Comment faire pour vous tirer d’affaire ?

L’épée de Damoclès vous est finalement tombée sur la tête. Ça fait mal. Une seule solution pour vous sortir de là : supprimer ce qui a posé problème. Ensuite, contactez Google via « Google Search Console » pour lui demander gentiment de réexaminer votre site. Attention, ça peut prendre du temps ! Il faut repasser sur votre site et balayer tous les liens et articles susceptibles de poser problème (vague de lamentations). Bon, évitez quand même de désavouer tous les liens en masse sans les trier ! Certains sont très utiles à votre site, et vous devriez tout reprendre à zéro (vague de lamentations puissance 1 000). Au final, lever une ou plusieurs pénalités prend souvent plusieurs mois. Pour mettre toutes les chances de votre côté, demandez un réexamen en détaillant toutes les actions que vous avez prises pour corriger la situation. Soyez le plus précis possible pour faciliter la démarche des employés et surtout, leur prouver votre bonne foi (parce que vous êtes un type sympa, et vous n’aimez pas les conflits). La fin de l’histoire : Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… Malheureusement non, on en est loin. Une fois la pénalité manuelle levée, vous récupérez une bonne partie de votre trafic mais rarement la totalité pour autant. Dur.

Pénalité algorithmique n°2 : PINGOUIN

Le brief : Pingouin, c’est la pénalité qui vous tombe dessus quand vous utilisez des techniques trop agressives de netlinking pour votre site. Déjà que vous n’étiez pas un grand fan de l’animal, ça ne va pas aller en s’arrangeant. Les causes ? Vous obtenez des liens BIEN TROP RAPIDEMENT aux yeux de Google, vous avez une fâcheuse tendance à répéter de façon abusive des ancres de liens, vos liens sont de mauvaise qualité, etc… Les conséquences ? La pénalité PINGOUIN affecte quelques pages ou votre site entier. Si vous avez beau-coup de chance (mais attention quand même), il se peut que PINGOUIN retire « juste » la valeur des mauvais liens présents sur votre site. Mais bon encore une fois, ne jouez pas avec le feu. Comment faire pour vous tirer d’affaire ? Etape n°1 pour ne pas finir la tête sous l’eau tel Jack dans le Titanic : identifiez les mauvais liens. Ensuite, contactez 1 à 1 chaque webmaster tunisien de site ayant un mauvais lien pour leur demander de les enlever. Sinon vous pouvez utiliser l’outil de désaveu des liens de Google Search Console. Et là, contrairement à PANDA, l’analyse de votre site se fait en temps réel. Du coup, la situation va se lever automatiquement dès que vous aurez fait les changements nécessaires.

Suis-je touché par une pénalité ?

Impossible de passer à côté d’une pénalité algorithmique ! Enfin, sauf si vous le faites vraiment exprès. Lorsque vous constatez une forte chute de trafic, la première chose à faire est de vous renseigner sur le web pour voir s’il y a eu une mise à jour récente dans les algorithmes. Parce qu’à chaque mise à jour, plusieurs milliers de sites sont pénalisés. Vous n’êtes apparemment pas le seul à passer une mauvaise semaine. Allez, puisque je suis vraiment gentille, voici quelques conseils de dernière minute pour vous faufiler tel un guépard entre PANDA et autres PINGOUIN. Pour l’achat de liens : • Intégrez uniquement des liens de sites dont la thématique est proche de celle de votre site. • Ne prenez que des sites de qualité : uniquement des sites écrivant pour leur audience, pas pour vendre des liens, uniquement des sites avec du contenu de qualité, uniquement des sites avec un design optimisé pour l’utilisateur. • Diversifiez les ancres de texte. On évite les 150 liens sur le mot « shampoing » s’il vous plaît. • Etalez votre campagne dans le temps de façon à ne pas obtenir tous les liens d’un coup. Pour la stratégie de contenu : • PAS de duplicate content, • PAS d’abus d’optimisation des mots-clés, • PAS de contenus « pauvres » (= courts, à faible intérêt). Agence création site web Tunisie.